Village d'été des Arts martiaux chinois

Approfondir ses compétences avec des experts de haut niveau

Découvrir la pluralité et la complémentarité des Arts chinois du corps

Partager et transmettre dans la convivialité
 

Du 17 au 23 juillet 2022, cent dix pratiquants d’arts martiaux chinois se sont retrouvés dans le cadre calme et vivifiant du domaine de Lembrun, sur les rives du Lot, pour la première édition du Village d’été des Arts Martiaux Chinois.

 

Cette semaine de stage, organisée conjointement par Renping Su-Goarzin de l'École Wushu Brest et Georges Favraud de l’Institut des Arts Chinois du Corps – INACC (Toulouse), et avec la participation d’une dizaine d’associations et d’écoles, a permis de rassembler plusieurs experts de haut niveau dans un esprit d’ouverture, de transmission et d’interaction.

Prochaine édition : du 13 au 19 août 2023

Le village d'été en Vidéo

Une vidéo de 2mn50 pour découvrir ou revivre le village d'été 2022.

Une réalisation de Thomas Moisan

Des techniciens et des pédagogues de haut niveau

Le village d’été a en effet marqué le paysage français des arts chinois du corps par la qualité de ses techniciens et de ses pédagogues. Les pratiquants ont notamment pu y bénéficier des enseignements de « puits de savoirs » comme Emmanuel Agletiner (Yiquan), Didier Beddar (Wingchun), Éric Caulier (Taijiquan) et Juliette Vauchez & Benoît Denolle (équipe de France de wushu).

_WZL0015LIN QITING et WANG ZHELUN7月 22 2022.jpg

Didier Beddar - Wing Chun

« Cette semaine de travail intensif sur mes enchaînements m’a permis de préparer ma saison de compétition et un passage de grade important avec des champions de France et des compétiteurs internationaux.

 

Cerise sur le gâteau, j’ai pris des cours

de massage et de diététique pour

mieux gérer ma santé et mon énergie »

Découvrir l'Album photo

du village d'été 2022

 

Téléchargement du PDF ou affichage plein-écran, cliquer en haut à droite de cette fenêtre

Du Wushu à la méditation : la force de l’interdisciplinarité

Ce premier village d’été des arts martiaux chinois a aussi été une rare occasion de conjuguer et de développer l’interdisciplinarité, la créativité, la réflexion et le partage.

 

Pendant une semaine, les participants ont pu découvrir la diversité des arts martiaux chinois. Du côté de l’externe, le grand wuguan de 500 m2 a abrité le Wushu sportif (mains nues et armes : épée, bâton long…) et traditionnel : des boxes de l’Homme ivre et de la Mante religieuse, jusqu’au maniement de la hallebarde, en passant par l’art martial de Bruce Lee, le Wing Chun.

 

Les arts martiaux internes constituaient aussi un pôle central de ce stage. Des cours et des ateliers de Taijiquan, de Yiquan et de Baguazhang se sont succédé au fil des journées, tantôt en plein-air sous la fraîcheur des arbres, tantôt sous le Zendo à quelques pas du Lot.

 

Un lieu tout aussi prisé par les pratiquants de méditation, d’exercices respiratoires et de vocalisation, de Roliball et de Qigong (Wuqinxi, Yijinjing…).

« On a tous des profils différents.

Moi je fais du Taijiquan et du Qigong depuis longtemps, et j’ai trouvé ça super de découvrir le Kungfu.

 

Voir les plus jeunes, leur énergie, ça m'a donné envie de pratiquer avec eux.

J’ai découvert une autre facette des arts martiaux »

_WZL8952LIN QITING et WANG ZHELUN7月 18 2022.jpg

Éric Caulier - Tuishou

La diversité des pratiques proposées comprenait aussi des cours de massage de médecine traditionnelle chinoise, ainsi que des conférences, qui avaient lieu dans le petit wuguan de 300 m².

 

Une autre salle était dédiée à la pratique de la calligraphie, alors que des groupes de réflexion et des ateliers de culture du thé se tenaient dans l'immense Grange attenante au restaurant. L’occasion pour chacun de découvrir ou d’approfondir sa connaissance des traditions chinoise.

_WZL0841WANGZHELUN199705257月 22 2022.jpg

Emmanuel Agletiner - Yiquan

_WZL0450WANGZHELUN199705257月 22 2022.jpg

Yvan Vélard - QIgong

En quête de sens : conjuguer pratique et réflexion

Le village d’été des arts martiaux chinois a aussi pour originalité de conjuguer pratique du corps et réflexion intellectuelle. Plusieurs chercheurs universitaires - qui sont aussi des pratiquants expérimentés -, ont partagé leurs savoirs sur les origines et le développement des arts martiaux chinois. Ils ont transmis aux participants des connaissances de qualité pour mieux comprendre l’univers culturel, social et historique de leurs disciplines et les multiples sens qu’il est possible de donner à son engagement dans la pratique et dans la pédagogie.

 

Ce stage a aussi permis de tester une grande enquête socio-anthropologique sur nos pratiques en France, qui sera diffusée à l’échelle nationale dans les prochains mois et donnera l’occasion à toutes et à tous de construire une réflexion sur ses propres pratiques et sur ses évolutions possibles.

_WZL0304WANGZHELUN199705257月 22 2022.jpg

Stéphane Trompé Baguenard - Roliball

_WZL0936WANGZHELUN199705257月 22 2022.jpg

Su Renfeng - Taiji de l'éventail

Les organisateurs : à la croisée de deux parcours

Cette approche prônant l’ouverture interdisciplinaire est le résultat de la rencontre entre les deux organisateurs de ce village d’été : Renping Su-Goarzin et Georges Favraud, tous deux élèves de Catherine Despeux.

_WZL1005WANGZHELUN199705257月 22 2022.jpg

Renping Su-Goarzin a été formée au Wushu dès l’enfance par sa mère, alors qu’il fallait dissimuler ces pratiques interdites en pleine Révolution culturelle. Par la suite, elle a obtenu un Master de l’Université des sports de Pékin, avant de fonder et de diriger l’École Wushu-Brest depuis 1995. Elle est actuellement 7e duan AFWK. Son approche s’illustre particulièrement par sa rigueur technique et pédagogique, le large éventail de ses pratiques externes et internes, ainsi que son travail sur la méditation depuis une quinzaine d’années, dans le sillage du maître bouddhiste taïwanais Nan Huai-Chin.

Renping Su-Goarzin - Bagua Zhang

Georges Favraud est directeur de l’Institut des Arts Chinois du Corps (INACC), docteur en anthropologie sociale et culturelle et enseignant des arts chinois du corps. Il a vécu en Chine durant 7 ans et séjourne régulièrement dans des temples taoïstes où il a pu à la fois se former à la pratique et mener ses travaux anthropologiques. Il est aujourd’hui enseignant et chercheur à l’Université de Toulouse Jean Jaurès et enseignant des arts du corps (arts martiaux internes, daoyin, bâton long, épée) au sein de l’association Corps & Dao à Toulouse. Il est engagé de longue date dans le dialogue entre théoriciens et praticiens des arts chinois du corps.

_WZL1094WANGZHELUN199705257月 22 2022.jpg

Georges Favraud - Boxe interne de l'Ours

C’est la richesse de cette rencontre entre deux parcours atypiques qui a inspiré Renping Su-Goarzin et Georges Favraud pour organiser cet évènement unique en France.

_WZL9025LIN QITING et WANG ZHELUN7月 19 2022.jpg

Mathieu Vignau Loustau - Préparation physique & mentale

_WZL0509WANGZHELUN199705257月 22 2022.jpg

Benoît Denolle - Nanquan

Partager sa passion. Un stage ouvert à tous

Des pratiquants venant des quatre coins de France – et de Belgique -, de toutes les générations et de tous les niveaux - y compris des débutants complets -, ont pu se rencontrer et s'immerger dans l’univers des arts chinois du corps.

_WZL9375LIN QITING et WANG ZHELUN7月 19 2022.jpg

« Je suis venu avec mon épouse et je n’avais jamais pratiqué avant ce stage, c’était une très bonne expérience.

 

Nos deux enfants ont pratiqué avec d’autres jeunes, et moi, même si je me sentais un peu perdu, il y avait un esprit d’entraide entre nous les débutants et les plus expérimentés.

 

J’ai beaucoup appris et cela m’a permis de faire de belles rencontres ! »

Les pratiquants et les enseignants ont partagé leurs savoirs et leurs expériences, s’entraidant et se motivant les uns les autres dans une ambiance sereine et chaleureuse, bien éloignée des conflits d’ego. Participants, intervenants et organisateurs se sentent heureux de cette première expérience et attendent de se retrouver au fil des prochaines années.

 

Tous espèrent que les prochains villages d’été vont perpétuer ce qui a fait ce premier succès : la qualité des intervenants, l’interdisciplinarité entre pratiques, réflexions et créativité, tout comme l’esprit d’ouverture, de convivialité et de partage quel que soit son école, sa passion, son âge ou son niveau.

_WZL9859LIN QITING et WANG ZHELUN7月 20 2022-min.jpg

Texte : Delphine Rizzardi

Teaser vidéo : Thomas Moisan

Photos :  Lin Qiting