Approches & Projets de recherche

Interdisciplinarité

&

Comparatisme

L’Inacc s’engage dans des collaborations de recherche académique portant sur les multiples aspects des Arts chinois du corps : arts martiaux, méditation, médecine, rituel ou encore techniques du souffle.

 

Des thématiques transversales et comparatives sont aussi indispensables pour appréhender ces savoirs incorporés et leurs contextes de pratique, comme les techniques du corps, l’apprentissage et la transmission, les interactions rituelles et sociales, la réception de savoirs anciens, la mondialisation culturelle et le patrimoine culturel immatériel.

Les apports théoriques et méthodologiques des sciences humaines et sociales sont encore épars dans ce domaine d’étude, et ils restent souvent dans l’ombre des approches biomécaniques, avec lesquelles existent de nombreuses voies de collaborations interdisciplinaires.

 

L’Inacc se donne pour mission de contribuer à structurer ce champ émergeant de la recherche académique fondamentale et appliquée.

 

L’Institut promeut

les collaboration d'études

et de recherches, ainsi que

la réflexivité scientifique

sur ses propres pratiques.

Enseignants-chercheurs et étudiants, n'hésitez pas à

partager vos projets avec nous.

Calligraphie "Wu - Martial" par Ji Zhe, 2019, à l'occasion du programme Culture martiale chinoise.

Quels rôles jouent les arts martiaux

dans l’histoire et la société chinoise ?

Que peuvent nous apprendre

les études du rituel sur la martialité, et vice-versa ?

 

 

Suite aux travaux menés à Toulouse et à l'Inalco, puis au colloque au Musée du Quai Branly en novembre 2021, l'équipe de recherche travaille sur l'édition d'un ouvrage collectif et la diffusion des contributions orales sous forme vidéo (à venir prochainement).

En savoir plus…

Maître taoïste Quanzhen en méditation, temple du Pin rouge, à Hengyang (Hunan). © G. Favraud, 2013.

Les arts chinois du corps en France

Qui sont les pratiquants & les enseignants d'ACC en France ?

Quelles sont leurs pratiques techniques et sociales ?

De quelle manière ces arts chinois participent à la société française ?

Une enquête de sociologie et d'anthropologie sur les parcours personnels et professionnels dans le milieu des Arts chinois du corps en France a été lancée début avril 2022.

 

L'équipe s'intéresse aux trajectoires de la vie quotidienne et professionnelle ; aux apprentissages, pratiques et pédagogies ; au bien-être et à la performance ; ainsi qu'aux expériences et imaginaires de la Chine, notamment en ce qui concerne les relations de transmission et l’influence des politiques culturelles chinoises.

 

Le programme est codirigé par Pierre Bataille (LARAC - Université Grenoble Alpes) & Georges Favraud (INACC, LISST-CAS & IFRAE).

Un premier financement exploratoire a été confié à l'équipe par l'Initiative d'Excellence Grenoble - Alpes et les fédérations se mobilisent pour soutenir la conception et la diffusion d'un questionnaire (à venir, été 2022).

Légendes

Pinceaux de calligraphie (Shanghai). © É. Péro, 2019.

 

Georgette Methens-Renard lors d’une recherche sur le geste expert à l’Université de Mons (projet de Mickaël Tits et Eric Caulier, 2015-2018). © Almereca, 2016.

 

Démonstration d’arts martiaux du Meishan de l’école de boxe du Sud (nanquan) du maître Yan Xizheng (Xinhua, Hunan) © G. Favraud, 2006.

 

Le « Poème du retour au cinabre » (Huandan fu), gravé sur un rocher durant la dynastie des Tang, en rase campagne à proximité du Pic du Sud (Hunan). © G. Favraud, 2015.

Calligraphie "Wu - Martial" par Ji Zhe, 2019, à l'occasion du programme Culture martiale chinoise.

Maître taoïste Quanzhen en méditation, temple du Pin rouge, à Hengyang (Hunan). © G. Favraud, 2013.