De la méditation aux art martiaux, en passant par le soin de soi et la prévention, les Arts chinois du corps touchent aux différentes facettes de l’être humain et de ses relations au monde. Ils forment un ensemble de savoirs incorporés tout à la fois techniques, rituels et réflexifs.

Objectifs : devenir un Institut de référence dans trois domaines

  • Formation et épanouissement des enseignants et des pratiquants des arts chinois du corps par un développement de la réflexion culturelle, pédagogique et technique ;​

  • Recherche fondamentale et appliquée contribuant à structurer le champ émergeant des études académiques sur les Arts chinois du corps ;

  • Développement d’un réseau d’expertise de haut niveau et de formations certifiantes dans le cadre de dispositifs qui se développent dans la société et dans les institutions : Sport-santé, Qualité de vie au travail, Patrimoine culturel immatériel.

Samantha
Harrison
  • Facebook
  • Twitter

Marketing Executive

I'm a paragraph. Click here to add your own text and edit me. It’s easy. Just click “Edit Text” or double click me.

Maître taoïste Quanzhen pratiquant l'épée devant le Roche mère de la pluie, au temple du Pin rouge (Hengyang, Hunan). © G. Favraud, 2013.

Techniques du corps et de l’esprit

Les arts chinois du corps
des savoirs techniques, rituels et réflexifs

En savoir plus

Le corps, tel qu’il est conçu dans les traditions chinoises, est la souche d’une identité personnelle et la possibilité même d’une rencontre avec l’Autre. Fait de substances, de souffles vitaux et d’esprit(s) (shenti), il est aussi une forme en mouvement et en interaction systémique avec l’environnement social et naturel (xing).

 

Les objets d’étude qui sont au cœur du projet de l’Inacc s’étendent des techniques de méditation (intériorisation) aux arts martiaux (extériorisation). Les pratiques de respiration et de mouvement pour « nourrir la vitalité » (yangsheng), comme le daoyin et le qigong, ainsi que les arts martiaux internes comme le taijiquan, sont au cœur de nos travaux.

 

Afin d’approfondir et d’étendre notre compréhension, nous nous tournons aussi vers les arts martiaux externes, la médecine traditionnelle chinoise, les traditions rituelles (bouddhisme, taoïsme, confucianisme, cultes aux maîtres et aux ancêtres…), ainsi que le théâtre et la danse traditionnels.

 

Ces objets d’étude et de recherche, par la pratique et la théorie, forment la constellation signifiante des « Arts chinois du corps », que l’Inacc se propose d’explorer, et de faire découvrir et approfondir.

Techniques du corps & de l'esprit

Jeune homme pratiquant le baguazhang sur le parvis du temple local des Transformations intensifiées (Litang, Hunan). © G. Favraud, 2005.

Une approche interdisciplinaire

Des praticiens-chercheurs
entre
savoirs modernes & anciens

En savoir plus

La méthode que nous proposons se fonde sur deux paris interdisciplinaires :

  • Faire se rencontrer les deux mondes des pratiquants et des chercheurs qui échangent malheureusement assez peu. Pourtant, théorie et pratique sont nécessairement complémentaires : alterner entre immersion et abstraction a le potentiel de faire émerger des dynamiques fécondes pour tout un chacun.

  • Conjuguer les apports des Sciences biomécaniques (biomédecine, études du mouvement et de la posture, kinésithérapie, neurologie) et ​des Sciences humaines et sociales (anthropologie, sinologie, histoire, philosophie, sociologie). Celles-ci nous proposent des outils solides pour comprendre la cohérence, le sens et l’efficacité que les arts chinois du corps se donnent à eux-mêmes dans leur culture d’origine ; mais aussi comment ils sont interprétés et peuvent être utiles dans la France d'aujourd'hui.

Une approche interdisciplinaire

En savoir plus

Légendes

Stage organisé par l'association Corps & Dao à Toulouse co-animé par Georges Favraud, Catherine Despeux, Éric Caulier & Georgette Methens-Renard. © E. Larive, 2019.

Atelier pratique du tai chi par Eric Caulier, lors de l’Université d’été des dirigeants privés et publics, à Court-Saint-Étienne (Belgique). © M. Zunini, 2015.

Atelier d'arts martiaux internes animé par Georges Favraud lors de la 11e Conférence internationale des études taoïstes, à l'Université paris Nanterre. © DaoConf, 2017.

Journée d'étude Culture martiale chinoise  à l'Université Toulouse Jean Jaurès. © E. Larive, 2019.

Maître taoïste Quanzhen pratiquant l'épée devant le Roche mère de la pluie, au temple du Pin rouge (Hengyang, Hunan). © G. Favraud, 2013.

Jeune homme pratiquant le baguazhang sur le parvis du temple local des Transformations intensifiées (Litang, Hunan). © G. Favraud, 2005.


Présentation

Quand

les Arts chinois du corps
 
rencontrent

les Sciences humaines